Comment devenir taxi moto ?

Le marché des taxis motos est en pleine expansion. Cela est notamment dû aux nombreux embouteillages dans les grandes villes. Le taxi moto conduit un engin à deux ou à trois roues pour le transport de personnes. Cette profession peut offrir des revenus assez intéressants. Toutefois, il y a bien des dispositions à prendre pour exercer ce métier. Voici l’essentiel pour devenir taxi moto !

Suivre une formation adaptée

Le métier de chauffeur de taxi moto est sensible et délicat. Il n’est pas si aisé de conduire une personne sur un engin à deux roues. D’ailleurs, suivre une formation spécifique est une condition sine qua non pour Devenir Taxi Moto en ville.

Un bon programme permet d’apprendre tout ce qui est lié au métier. On distingue notamment la sécurité routière, le code de route et la gestion des clients. Vous pouvez adopter ce Centre de formation en ligne qui offre d’excellente préparation pour réussir son examen et devenir un bon chauffeur de taxi moto.

La licence de chauffeur de taxi moto

Une licence est aussi nécessaire pour exercer en tant que chauffeur de taxi moto. Pour l’obtenir, il est primordial de respecter certaines conditions et de passer un examen.

Les conditions pour aspirer à ce métier

Suivre une formation est la première condition pour demander une licence de chauffeur de taxi moto. Au-delà de la formation, l’aspirant à ce métier doit :

  • Avoir le permis de conduire pour moto depuis au moins 3 ans ;
  • Présenter un certificat médical autorisant la conduite de l’engin ;
  • Avoir un casier judiciaire vierge
Lisez aussi :  Comment débrider une trottinette électrique ?

En outre, l’engin à utiliser doit également respecter certaines conditions. La moto doit avoir :

  • moins de 5 ans ;
  • une durée d’utilisation de moins de 3 ans ou un kilométrage inférieur à 20 000 km ;
  • une puissance d’au moins 40 kW ;
  • une signalétique spécifique (vignette autocollante bleue avec un numéro d’immatriculation).

Par ailleurs, le conducteur doit détenir une attestation d’entretien renouvelée chaque année. Cet entretien porte prioritairement sur les pneus, les freins, l’éclairage et la signalisation.

Le passage de l’examen pour obtenir la licence

Après avoir suivi une formation adaptée et lorsqu’on respecte les conditions de mise, on est en mesure de se présenter pour obtenir sa licence. Cet examen se déroule en deux étapes : une théorique et une pratique. Au cours de la phase théorique, on est interrogé sur les modules de la formation.

La réussite de cette phase permet d’accéder à la prochaine étape. La partie pratique expose à une situation réelle de conduite de personne. La réussir donne droit à cette licence qui permet d’exercer. Par ailleurs, l’obtention d’une carte professionnelle est également recommandée pour être chauffeur de taxi moto.

La structure juridique adéquate pour exercer en tant que taxi moto

Les chauffeurs de taxi moto ont la possibilité d’exercer avec différents statuts juridiques. On peut choisir entre l’Entreprise Individuelle (EI), l’Entreprise Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) ou l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL).

Tenez compte des spécificités de chaque statut pour faire le choix le mieux adapté en fonction de vos besoins, de vos contraintes et de vos préférences. Il y a autant la possibilité de se faire assister par un juriste. Enfin, un chauffeur a aussi la possibilité de travailler dans une agence de taxi moto.

Lisez aussi :  A quoi sert une dorsale en moto ?

La Force de l'Art

Les rédacteurs de La Force de l'Art travaillent quotidiennement pour rédiger des articles de blog et d'actualité intéressants pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.