Isolation intérieure ou extérieure : laquelle est la meilleure pour votre maison ?

La transition énergétique que nous commençons est un effort qui doit également être effectué au niveau du bâtiment, tant en construction qu’en rénovation. En rénovation, d’ailleurs, les économies d’énergie potentielles sont énormes, car les bâtiments anciens n’ont pas été conçus dans une optique énergétique, lors de leur construction l’énergie était bon marché et perçue comme infinie.

On met ainsi en avant, à juste titre, la sortie de passoire énergétique pour les logements anciens, notamment grâce à l’ajout d’une isolation moderne et très performante. Si, pour vos travaux de rénovation, vous hésitez entre isolation intérieure ou extérieure, nous vous disons tout sur ce sujet épineux.

L’enveloppe thermique du bâtiment : Définitions

Une isolation intérieure ou extérieure représente l’enveloppe thermique du bâtiment. Contrairement aux idées reçues le rôle de l’isolation n’est pas uniquement de conserver la chaleur à l’intérieur du logement durant l’hiver. Avec des températures estivales en hausse constante, l’isolation doit désormais aussi conserver la fraîcheur durant l’été. Deux buts qui peuvent sembler contradictoires, mais qui doivent pourtant cohabiter. Pour bénéficier d’un confort moderne et économiser de l’énergie, il faut choisir entre isolation intérieure ou extérieure.

Qu’est-ce qu’une ITI ?

Une Isolation Thermique par l’Intérieur (ITI) est une isolation classique comme on la conçoit depuis des décennies. Il s’agit tout simplement d’intégrer une épaisseur d’isolant en doublage des murs périphériques et de la toiture.

De cette manière, les parois verticales reçoivent une épaisseur de 12 à 20cm d’isolant en moyenne, tandis que dans les combles, l’épaisseur varie de 30 à 50cm.

Lisez aussi :  Quel style adopter pour un intérieur minimaliste ?

Cette technique est très bien maîtrisée par tous les professionnels du bâtiment qui lui sont associés, car ils la pratiquent depuis les années 1970, notamment avec la loi d’obligation d’isolation (74-908 du 29 octobre 1974).

Qu’est-ce qu’une ITE ?

L’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) est une forme d’isolation plus moderne et largement recommandée pour réduire significativement l’utilisation d’énergie.

Contrairement à l’ITI, l’ITE propose d’appliquer une couche d’isolant à l’extérieur du logement.

Sur les parois verticales, l’isolant est collé ou fixé mécaniquement à la façade, puis recouvert soit par un enduit armé, soit par un bardage.

En toiture, l’ITE est également possible, grâce à des techniques comme le sarking ou les caissons chevronnés. On pose alors l’isolant sur le voligeage existant (s’il est en bon état ou sur un voligeage neuf) et on plaque la couverture par-dessus.

On note paradoxalement que pour les sols, l’ITE a toujours été de mise, car l’isolant (le plus souvent du polystyrène XPS ou XPE) est systématiquement installé sous la dalle. On ne trouve presque jamais de véritable isolation installée entre la dalle et la chape (sauf plancher chauffant).

L’ITI, une isolation traditionnelle

Si vous hésitez entre une isolation thermique intérieure et extérieure, sachez que l’ITI n’a pas dit son dernier mot. Si l’ITE est plus moderne et plébiscitée pour obtenir les meilleures performances, l’isolation par l’intérieur est toujours une technique utilisée et à considérer pour votre projet.

Avantages de l’isolation par l’intérieur

L’ITI conserve certains avantages par rapport à l’ITE, comme le montre ce guide des prix, l’isolation par l’intérieur est toujours la solution la moins onéreuse. Si l’on compare les deux types d’isolation en rénovation, la rentabilité d’une ITE est largement plus longue et délicate à obtenir que celle d’une ITI.

Lisez aussi :  Que faire avec des palettes dans un jardin ?

D’autre part, l’isolation par l’intérieur est celle qui présente le plus de facilité lors de son installation. Le processus pour obtenir des performances raisonnables avec une ITI est particulièrement simple et les professionnels peuvent généralement réaliser l’opération sans difficulté.

Enfin, l’isolant étant protégé des éléments, le choix des matériaux est plus large et les précautions face à l’humidité ne sont pas autant nécessaires qu’avec un système extérieur.

Inconvénients de l’isolation par l’intérieur

Dans votre choix d’une isolation intérieure ou extérieure, il ne faut cependant pas oublier que l’ITI a des inconvénients de taille.

Tout d’abord, sachez que pour atteindre les performances des normes modernes, l’épaisseur d’isolant est significative. Sur les parois, les 12 à 15cm d’isolant sont autant de place perdue pour la surface habitable. Ainsi sur une chambre de 12m², rajouter 15cm d’isolant (avec revêtement palco) signifie une perte de surface de 2 à 2,5m².

Il faut aussi garder à l’esprit qu’une isolation par l’intérieur est moins performante qu’un système extérieur. Il est en effet très difficile de traiter tous les ponts thermiques. Ainsi, si l’on vise un label RE 2020, BBC ou maison passive, ce système reste très difficile à mettre en œuvre.

L’ITE, le meilleur de l’isolation

Utilisée depuis très longtemps en Europe du Nord et en Allemagne, l’isolation par l’extérieur, ou mur manteau, est une relative nouveauté en France. Si vous devez choisir entre une isolation intérieure et extérieure pour atteindre de hautes performances et satisfaire aux dernières normes, alors cette technique sera idéale.

Avantages de l’isolation par l’extérieur

Les avantages de l’isolation par l’extérieur sont nombreux. En premier lieu, les ponts thermiques sont tous traités, ce qui aboutit à des performances largement supérieures à celles d’une ITI, et au respect des normes les plus exigeantes.

Lisez aussi :  5 conseils pour entretenir sa pelouse

Ensuite, si l’on utilise les bons isolants, le confort thermique en été est excellent, avec pour résultat, la possibilité de ne pas installer de climatisation ou de très peu l’utiliser.

Autre avantage de l’isolation par l’extérieur, on ne perd pas de surface habitable, puisque toute l’isolation intervient en dehors du bâtiment.

Enfin, si l’installation d’une ITE est plus complexe au niveau technique, elle est moins dérangeante pour les occupants, car l’intérieur du logement ne subit aucun changement.

Inconvénients de l’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur a des inconvénients, qu’il faut toutefois prendre en compte dans votre projet d’isolation.

L’inconvénient principal d’une isolation par l’extérieur est son coût. En effet, pour une épaisseur identique, une ITE a un coût au m² bien plus élevé que ce lui d’une ITI. Il faut prendre en compte les frais de pose d’un revêtement de façade, bien plus importants que ceux d’un simple placo.

L’ITE est essentiellement une solution qui couvre la façade existante, on perd ainsi l’esthétique naturelle du bâtiment, c’est pourquoi l’ITE est peu utilisée pour les bâtiments historiques.

Ensuite, en rénovation, une ITE peut entrainer des travaux annexes nécessaires à sa bonne mise en œuvre. Il peut s’agit d’une extension des rebords de toiture, d’un renfort de la façade ou encore de la dépose d’éléments appuyés en façade.

Enfin, sachez qu’une ITE est synonyme de travaux de façade, ainsi à ce titre, il faut souvent installer un échafaudage et engager une préparation minutieuse du chantier.

La Force de l'Art

La Force de l'Art

Les rédacteurs de La Force de l'Art travaillent quotidiennement pour rédiger des articles de blog et d'actualité intéressants pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.