Cloud computing : explications

La gestion des données et des logiciels dans une entreprise est un aspect important pour sa productivité et son efficacité. Pour pallier les différentes contraintes de cette gestion et éviter les pertes de données, il a donc été créé le cloud computing. Cette technologie dispose d’un certain nombre d’avantages.

Qu’est-ce que le cloud computing ?

Les agents des petites entreprises, dans ce climat des affaires en évolution constante, doivent disposer des informations et données à tout instant. Ils se doivent aussi d’être en possession de toutes les données relatives à leur travail où qu’ils soient. Ainsi, ils pourront réagir convenablement en cas de nécessité.

Le cloud computing apparaît alors comme un moyen efficace permettant l’accès à toutes ces informations. Cette accessibilité est possible quelle que soit la localisation dès que vous disposez d’une bonne connexion internet. Plus clairement, c’est un service numérique qui garantit à tout utilisateur, l’accès à des logiciels et données importantes.

À quoi sert le cloud computing ?

Le cloud computing est un terme générique qui désigne une large variété de services cloud ou “nuage” (espace de stockage en ligne). Il s’agit entre autres du stockage de données qui permet de sauvegarder des fichiers pour un accès régulier. Ces fichiers pourront, plus tard, être synchronisés et partagés entre différents appareils.

Outre ce service, le cloud computing regroupe aussi la sauvegarde des données dans le nuage. Il permet également l’usage de logiciels (SaaS) comme Google Apps et les plateformes services. De même, grâce à l’hébergement cloud, il est possible d’héberger des applications et des services de messagerie électronique de sorte à les utiliser sur un appareil synchronisé.

Les types de cloud

Il existe en général trois types de cloud qui permettent la sauvegarde des données et l’hébergement des services.

  • Le cloud public construit sur une plateforme externe et géré par le fournisseur. Ce dernier se charge de la maintenance et chaque utilisateur dispose de son espace personnel
  • Le cloud privé conçu pour une entreprise : elle enregistre les données et logiciels de l’organisation. Sa gestion ainsi que sa maintenance sont assurées par cette dernière et seuls ses agents y ont accès. C’est l’idéal pour une entreprise désirant un accès exclusif, de la flexibilité et un meilleur contrôle sur le cloud
  • Le cloud hybride qui utilise les deux précédents à la fois : dans un système hybride, l’équipe informatique de l’entreprise gère une partie du cloud en interne et le reste est délégué hors site. C’est le choix parfait pour une organisation qui souhaite gérer des données commerciales telles que des fichiers clients

Les avantages du cloud computing

Cette technologie du cloud computing permet aux utilisateurs de gagner du temps et de l’argent et améliore la productivité des entreprises. Elle présente donc de nombreux avantages dont :

  • La facilité d’accès aux données stockées
  • La synchronisation qui permet le travail collaboratif sur un même fichier qui est modifié et amélioré en temps réel
  • L’accès en ligne à des logiciels spécialisés généralement installés en entreprise de sorte à travailler n’importe où et à tout instant
  • La sauvegarde des données qui prévient toute sorte de perte
  • La rentabilité comparativement à l’usage d’un serveur sur-mesure dont vous devrez assurer la maintenance ainsi que l’administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *