Comment bien choisir son tour 

Comment bien choisir son tour ?

Le tournage est un procédé d’usinage très répandu dans la fabrication de pièces mécaniques de précision pour différents domaines d’applications (automobile, robotique, aéronautique, médical, etc). Selon le besoin et le type de pièce à usiner, il existe différents types de tours conventionnels et CNC, c’est pourquoi il faut bien étudier les composants du tour et les facteurs à prendre en considération avant d’effectuer le choix.

Les composants du tour parallèle conventionnel

La tête de tournage comporte la broche et tous les dispositifs mécaniques permettant de convertir la rotation du moteur électrique dans le mouvement rotatif de la broche ainsi que dans les mouvements rectilignes des guides.

Un autre paramètre à considérer dans le tour parallèle est le mouvement d’avancement de l’outil, qui représente souvent un mouvement en direction parallèle à l’axe Z ou à l’axe de la broche. Dans le cas des opérations d’usinage de rabotage telles que la facettisation, le mouvement de l’outil est perpendiculaire à l’axe du tour. On parle dans ce cas, d’un avancement transversal.

Parmi les autres composants importants, on peut citer aussi le chariot porte-outils composé de deux coulisseaux ; le premier pour les déplacements longitudinaux (selon l’axe Z) et le deuxième pour les déplacements transversaux.

La pointe de l’outil se trouve à la même hauteur de l’axe Z, mais parfois elle se situe légèrement plus haut dans le cas des opérations d’ébauche ou encore les opérations de finition.

Lisez aussi :  La bourse en direct de A à Z : où la trouver ?

Le chariot porte-outils fonctionne soit manuellement, soit mécaniquement par un système d’engrenages mécaniques qui transmet le mouvement du moteur de la broche au chariot. Dans cette situation, la vitesse sera proportionnelle à la vitesse de rotation de la pièce par le biais d’une série de roues interchangeables.

En résumé, les composants essentiels d’un tour parallèle conventionnel sont :

  • Le banc et la glissière qui supportent tous les autres composants
  • La boite de vitesses sur laquelle seront montés la broche et le mandrin qui soutiendra la pièce à usiner
  • La poupée mobile qui supportera la contre-pointe
  • Le chariot porte-outils

Les facteurs à prendre en compte lors du choix du tour

Tout d’abord, vous devez définir vos besoins en posant ces questions clés :

  • Avez-vous besoin de grande ou petite série ?
  • Quel sera l’usage de la pièce, intensif ou occasionnel ?
  • Quel est le niveau de complexité de la pièce ?

Vous devez ensuite déterminer les caractéristiques de la machine adaptée à la pièce que vous souhaite usiner :

  • La course des axes
  • La longueur de tournage maximum : déterminé par la distance entre les pointes
  • Le diamètre de tournage maximum en mm de la pièce : déterminé par la hauteur des pointes sur le banc et par la présence du châssis transversal.
  • La vitesse de rotation (rpm)
  • La puissance (W)
  • L’orientation de la broche

Si vous avez un projet de tournage conventionnel en tête, n’hésitez pas à contacter votre atelier d’usinage de pièces mécaniques de haute précision, Frenos. Elle saura répondre à toutes vos exigences à bon prix tout en assurant la qualité du produit fini et le respect de délais.

La Force de l'Art

Les rédacteurs de La Force de l'Art travaillent quotidiennement pour rédiger des articles de blog et d'actualité intéressants pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *