Guide complet du Frontalier suisse.

On appelle frontalier suisse toute personne qui travaille dans une des villes proches de la frontière telle que Genève, La Chaux-de-Fonds, Lausanne, Neuchâtel, Bâle, mais dont la résidence se trouve en France ou dans un autre pays de l’Union européenne ou de l’AELE. Envie de devenir frontalier suisse ? Voulez-vous en savoir davantage sur le statut de frontalier suisse ? Alors vous êtes au bon endroit. Voici tout ce que vous devez savoir sur le statut de frontalier suisse.

Quel est le statut d’un travailleur frontalier suisse ?

Un travailleur frontalier suisse est un particulier qui exerce une activité physique sur le sol suisse et qui rentre après son service à son domicile en France ou dans tout autre pays de l’Union européenne ou de l’AELE. Ce dernier est généralement un ressortissant de l’Union européenne. Il peut également être un Suisse, car nombreux sont les Suisses qui s’installent en France et qui continuent d’exercer dans leur pays.

La situation des frontaliers suisses facilitée par les accords bilatéraux

S’il existe aujourd’hui un nombre important de travailleurs frontaliers suisses, c’est en partie grâce aux nombreux accords bilatéraux signés entre la Suisse et les pays de l’Union européenne. Ce sont des accords qui facilitent la libre circulation des personnes en particulier à tous les travailleurs étrangers dont les résidences sont situées dans l’un des pays de l’Union européenne. En effet, grâce à ces accords, le marché du travail est ouvert à tout ressortissant de l’UE. Il n’y a donc plus de barrières légales pour un ressortissant de l’UE à exercer dans une entreprise suisse. Ce dernier a désormais la possibilité d’obtenir un permis de travail dès lors qu’il dispose d’un contrat le liant à une entreprise suisse. Alors, rapprochez-vous de Carbonie Déménagement si vous avez envie de vous installer ou de quitter Genève.

Lisez aussi :  Jouez au Monopoly en live sur internet dans un casino en ligne

Quel est le statut social d’un frontalier suisse ?

Le droit communautaire et le droit suisse ont connu de nombreux ajustements afin de tenir compte de la situation des travailleurs frontaliers suisse. En effet, le travailleur frontalier suisse est couvert par un régime d’assurance social tout particulier. Par exemple, l’assurance santé frontalier comporte plusieurs avantages qu’on ne retrouve pas dans les autres pays de l’UE, l’assurance chômage et la retraite ainsi que les allocations familiales suisses ont été taillées sur mesure pour faciliter la vie des travailleurs.

 L’obtention du permis de travail

Le permis de travail est le document indispensable que tout travailleur doit avoir avant d’exercer dans une entreprise en Suisse en dépit des accords bilatéraux existants. Le ressortissant de l’Union européenne désirant travailler en Suisse peut espérer obtenir son permis de travail dès la signature de son contrat de travail. Précisons que les démarches pour l’obtention du permis de travail doivent être entreprises par l’employeur. Les dossiers sont déposés auprès des autorités cantonales chargées de délivrer le fameux permis G.

Cependant, il ne faut pas confondre le permis de travail avec le visa qui autorise à un touriste de vivre en Suisse pendant 3 mois maximum. De plus, il faut noter que les travailleurs transfrontaliers de nationalité suisse sont exemptés d’un permis de travail.

La Force de l'Art

La Force de l'Art

Les rédacteurs de La Force de l'Art travaillent quotidiennement pour rédiger des articles de blog et d'actualité intéressants pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.