Les différents moyens de sortir du surendettement

Le surendettement constitue depuis quelques décennies une réalité financière de plus en plus préoccupante dans de nombreux ménages. Le remboursement des intérêts sur les prêts octroyés peut, à terme, s’il est négligé, mené au gonflement d’une dette jusqu’à un point où elle excède la capacité de paiement de l’emprunteur – voilà essentiellement ce qui qualifie le surendettement.

Heureusement, même si cette situation est souvent vécue comme un moment pénible et qu’elle peut éventuellement pressurée de nombre de foyers jusqu’à en affecter la qualité de vie de manière dramatique, il existe des solutions et des alternatives pour qui décide de s’en sortir.

La rigueur budgétaire

Première solution de sens commun pour quiconque souhaite réduire ses dépenses et ainsi amortir son déficit budgétaire, le plan de rigueur ne tient toutefois pas le haut du pavé pour ce qui est des perspectives de règlements de situation. Souvent réticent à l’idée de réduire ses dépenses, un particulier prendra souvent la manie de trop tarder avant de se résoudre à une telle mesure.

Si, de manière concrète, on peut effectivement opposer à la rigueur budgétaire sa lenteur à régler les problèmes en comparaison à sa pénibilité au quotidien, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une solution ayant fait ses preuves et qu’elle est assurément préférable à la faillite.

Le rachat de crédit

Le rachat de crédit est une consolidation de dettes, une restructuration de la somme des emprunts effectués dans le passé consistant à regrouper la somme des dettes contractées jusqu’à un certain point en une seule grande dette.

On s’aperçoit très souvent, en effet, que la difficulté financière provient de l’incapacité du particulier à gérer les termes singuliers issus de ses différents prêts. Le regroupement des dettes permet donc, en transformant plusieurs prêts en un seul, d’une part de payer d’un coup les prêts contractés faces aux créanciers et d’autre part de permettre la prise en compte d’un taux d’intérêt unique, beaucoup moins compliqué à appréhender.

Le dossier de surendettement

Solution de dernier recours et préemptant souvent de justesse la faillite, le dossier de surendettement constitue, de fait, un remède beaucoup plus restrictif que les deux précédents. Si la rigueur et le rachat de crédit permettent a priori au particulier de conserver la gestion de ses prêts, le dossier de surendettement est déposé en institution (par exemple la Banque de France) qui prend alors en charge le dossier d’endettement et se charge d’analyser et de négocier une dette que l’emprunteur devra rembourser dans tous les cas et dans les échéances prévues par l’entente.

Voilà pourquoi, bien qu’ayant à terme la possibilité de réduire le fardeau de sa dette à un individu, le dossier de surendettement présente par ses aspects contraignants un recours de dernier ressort.