Crédits immobiliers: peu d’avantages pour les territoriaux

Le crédit immobilier est un financement qu’on achète à une banque ou une simple institution de crédit. La personne qui veut un crédit emprunte donc une certaine somme à la banque, mais il devra rembourser cette somme (la dette) pendant une durée fixée, plus les intérêts.

Et la plupart des ménages s’adonnent à cette pratique, en particulier les agents territoriaux il y a de cela quelques années, à l’époque ou la loi accordait à ces fonctionnaires des « prêts fonctionnaires ». À présent, les fonctionnaires ont le sentiment d’être traité de la même manière que ceux œuvrant dans le secteur privé. Les agents territoriaux ne bénéficient-ils plus d’avantages en matière de crédits immobiliers ?

Le « prêt fonctionnaire » n’existe plus

Les fonctionnaires bénéficient peut-être encore des avantages sur les crédits immobiliers, mais on peut dire qu’ils se sont nettement diminués. Il y a eu une époque où les agents territoriaux bénéficiaient de prêt fonctionnaire.

Des prêts à 1 % de taux ont été distribués à tous fonctionnaires voulant concrétiser leurs projets immobiliers. Mais cela fait déjà des années qu’il a été supprimé. Maintenant le traitement est presque égal pour un fonctionnaire et un agent privé. En ce moment, les fonctionnaires bénéficient des prêts bonifiés complémentaire, mais leurs taux n’ont rien à avoir avec les anciens prêts fonctionnaires.

Les avantages ne touchent plus que le cautionnement et l’assurance du prêt

Il est tout de même injuste de traiter les salariés de la fonction publique à ceux de la fonction privée parce que ces premiers paient ce que l’on appelle des mutuelles se rapportant à l’immobilier. Le premier avantage des agents territoriaux concerne le cautionnement.

Ainsi, un agent qui souhaite demander un crédit immobilier n’a pas besoin de donner une hypothèque avant de l’obtenir. Deuxième avantage, les agents territoriaux peuvent bénéficier d’un taux privilégié sur l’assurance prêt. Ici c’est avec la mutuelle que l’emprunteur va contracter, mais non plus avec la banque.